Avant d'aller dormir - S.J. Watson

dimanche 30 décembre 2012


Avant d'aller dormir d'S.J. Watson
410 pages, édition Sonatine

À la suite d'un accident survenu une vingtaine d'années plus tôt, Christine est aujourd'hui affectée d'un cas très rare d'amnésie : chaque matin, elle se réveille en croyant être une jeune femme célibataire ayant la vie devant elle, avant de découvrir qu'elle a en fait 47 ans et qu'elle est mariée depuis vingt ans. Son dernier espoir réside dans son nouveau médecin, Ed Nash. Celui-ci lui a conseillé de tenir un journal intime afin qu'elle puisse se souvenir de ce qui lui arrive au quotidien et ainsi reconstituer peu à peu son existence. Quand elle commence à constater de curieuses incohérences entre son journal, ce que lui dit son entourage et ses rares souvenirs, Christine est loin de se douter dans quel engrenage elle va basculer. Très vite elle va devoir remettre en question ses rares certitudes afin de faire la vérité sur son passé... et sur son présent.


J'avais très envie de lire ce livre, et quand on a proposé de me le prêter je n'ai pas pu refuser. L'histoire de Chris est prenante, cependant je ne pense pas que le livre m'ai touché énormément.

Commençons par ce qui m'a réellement ennuyer dans ce récit : les répétitions de la vie de Christine. Relire à chaque chapitre que celle-ci se lève, s'habille, ne sait pas où elle est, trouve le journal, le lit etc a été fort ennuyeux, c'est pour cela que j'ai sauté automatiquement ces passages-là. Autre chose d'un peu moins important durant la lecture, c'est la longueur que certains passage prenaient ... D'un autre côté chaque lecture du journal de Christine lui permet d'acquérir - et de nous raconter - une nouvelle pièce du puzzle. C'est pour cela que je la longueur de ces passages n'est pas vraiment un obstacle. Je dirais que les 150, 200 premières pages sont un peu traînantes ...

Concernant les points positifs :  Tout d'abord l'intrigue. Dès que j'ai lu le synopsis j'ai eu envie de découvrir la vie de Chris, son environnement, sa progression. C'est un thème peu abordé que ce genre de choc post traumatique. Et j'ai été servie par l'auteur : de nouveaux mystères se dressent tout au long de notre lecture, et surtout la fin est assez surprenante, déroutante. C'est vraiment pour la fin que je considère réellement ce bouquin comme un thriller, c'est machiavélique, noir. Je ne m'attendais pas du tout à cela je dois dire ce qui est une bonne chose. Quand la fin d'un bouquin est trop prévisible cela gâche la lecture.

Autre point positif : les personnages. Nous découvrons une Christine tantôt jeune dans un corps de femme mûre, tantôt femme de son époque. Après l'incompréhension, la lecture du journal permet à Chris de faire de l'ordre dans ses idées, de commencer finalement d'un point de départ et non de zéro. C'est une femme brisée par des croyances, par des photos et par son propre état... Mais nous découvrons aussi une femme forte qui essaie malgré tout de découvrir la vérité sur sa propre vie. Mais comment y parvenir si des personnes autour de nous nous mentent ? 
J'ai aussi bien aimé Ed Nash. Dans ma tête je me disais : C'est luiiiiii ! Il lui donne des trucs pas net celui-là... Mais c'est avant tout un docteur qui essaie d'aider une patiente en détresse et qui lui donnera tous les outils - le journal notamment - pour découvrir ce qui lui est arrivé. Il est disponible, trop peut-être ? J'ai trouvé qu'il considérait plus Chris comme un rat de laboratoire que comme une patiente lambda. 
Et enfin, le personnage le plus travaillé a été son mari. Quel choc ! Nous le découvrons aimant, bienveillant, utile dans la maison puis vers la fin un peu moins gentil il faut dire. Et la fin ... Il y joue un grand rôle assurément ! Mais vous n'en saurais pas plus.

La plume est pour un homme, tout en finesse. Loin des clichés parfois répétitifs de Musso ou Lévy, S.J. Watson est habile en matière de thriller. Il sait tenir en haleine son lecteur - peut-être trop ? -, joue sur le tableau des sentiments, du suspens, et nous fait attérir sur une fin bien émouvante. On peut se poser de nombreuses questions après la fin de ce récit et j'ai été un brin parano après hein ... XD.

Pour résumé : Après des débuts un peu laborieux, un manque d'actions, l'autre partie du livre est prenante, obsédante. Nous plongeons dans l'univers de notre Chris et nous tentons avec elle de découvrir la vérité. Les personnages sont assez travaillés mais dommage que la fin arrive un peu trop brutalement, j'aurais préféré quelques chose d'un peu plus long au lieu de tout nous "jeter" à la figure. Sinon je conseille ce bouquin vraiment, c'est à lire sauf pour les gens paranoïaque, abstenez-vous !

Note Globale : 15/20

2 missives écrites:

WolfsRain a dit…

Tu me donnes envie de m'y mettre tout de suite malgré les petits défauts que tu lui cites. Je pense bien que ça pourrait être ma prochaine lecture, dès que j'aurai terminé le thriller que je lis en ce moment. ^^ Merci pour la chronique, je l'attendais avec impatience ! o/

Manon S.R a dit…

Et maintenant c'est moi qui attend ta critique ! J'espère la voir très bientôt qu'on puisse en parler ...

Enregistrer un commentaire

Un petit message pour un petit Bourriquet ?

Blog contents © Lira bien qui lira le dernier. 2010. Blogger Theme by Nymphont.